Créer mon blog M'identifier

Les héros de mon enfance ...

Le 29 janvier 2014, 16:06 dans Humeurs 0

Parlons cuisine, pour changer ! Tout geek qu’on puisse être, il vient forcément un moment où il est nécessaire de se nourrir. Pour certaines, c’est un calvaire et une perte de temps, mais, partant du principe que nous vivons en France et que la France est le meilleur pays du monde quand il s’agit de manger (et quand il s’agit de plein d’autres choses, mais là n’est pas le sujet), il n’est pas correct de considérer un repas comme une simple distraction entre deux parties.

Voici donc quelques astuces de cuisine pour les gamereuses et gamers en mouvement, grands joueurs mais qui ne négligent pas de bien se restaurer malgré le contexte extrême d’une LAN, testées et approuvées par votre dévouée.

Dans le cas des jeux en ligne pouvant se jouer à une main sans trop d’inconfort (pas mal de MMORPG comme Drakensang Online ou Pirate Storm), je recommande deux recettes qui ont eu un gigantesque succès au cours de mes propres LAN : le rouleau de pizza et les bouchées de poulet aux corn flakes. Je cherche un titre sympa pour chacune de ces recettes, les suggestions sont les bienvenues mes amies !

Dans les deux cas, c’est plutôt simple. Ainsi, le rouleau de pizza se construit à partir d’une galette de riz, achetable en grande surface, qu’il va s’agir de garnir comme une pizza. Le plus beau dans cette recette, en plus d’être facile, est que vous pouvez la configurer comme vous voulez. J’utilise généralement le trio classique sauce tomate, fromage et lardons, mais si vous aimez par exemple la pizza franc-comtoise, faites péter la morteau et le comté, y a pas de limite.

Quant aux bouchées, c’est plus long, mais très bon. Hachez des filets de poulet préalablement cuits, mixez-les avec du fromage, du tabasco et de la crème fraiche, formez des petites boules à partir du mélange obtenu, et trempez les dans des œufs battus, de la farine puis des corn flakes concassés, et hop, au four. Vous m’en direz des nouvelles !

 

Le grand bleu

Le 19 décembre 2013, 22:30 dans Humeurs 1

La mer. L'océan. Le Grand Bleu. Je mets au défi quiconque de prétendre que ces mots n'éveillent rien en eux, que ce soit vague intérêt, enthousiasme ou peur. Rares sont ceux qui ne vont à la plage ne serait-ce qu'une fois dans leur vie, et encore plus rares ceux que cette expérience n'affectent pas. Les océans ont depuis toujours fasciné l'être humain : inombrables sont les rites, croyances, contes, chansons et poèmes dont l'élément principal est la mer. Chaque religion la mentionne, que ce soit comme mère nourricière, agent destructeur ou lieu de salvation, et il n'est pas rare qu'on la considère comme une divinité en tant que telle. 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles l'océan est si important à nos yeux. C'est un milieu hostile, sur lequel il est très difficile de naviguer et à l'intérieur duquel il fut longtemps impossible de rester sur une longue période, mais il est également une source de nourriture abondante : nombre de peuples et de nations primitives prospères furent fondés au bord d'un océan, la pêche et le commerce maritime leur permettant de se développer avec facilité. Les Vikings, les Grecs ou plus récemment les Portugais et Britanniques sont de parfaits exemples du pouvoir immense de conquête qu'apportent une marine puissante et une flotte importante aux peuples qui les créent. La fascination que l'océan exerce sur l' Être Humain vient également du fait qu'il nous soit encore relativement inconnu. La difficulté et le coût d'exploration des fonds marins en font l'un des milieu les moins explorés de la planète, et on y découvre chaque jour de nouvelles espèce animales et végétales.

Toutes ces raisons expliquent la présence très importante de l'océan dans notre culture. Nombre d'histoires comme "Moby Dick" ou "20 000 lieues sours les mers" ont l'océan pour thème, et on ne compte plus les films dont les personnages luttent dans ce milieu inhospitalier. Plus récemment, le jeu vidéo et notamment le jeu en ligne ont permis à des générations de joueurs, au travers de jeux comme Seafight ou Pirate Storm, de s'aventurer sur les océans à la manière de nos ancêtres. Mais après tout, c'est bien normal. Ne Sommes-nous pas sur la Planète Bleue ?

par Anne Aurore Delaplace